2 frères: Jean et Henri SIMONOT

2 frères: Jean et Henri SIMONOT

Print Friendly, PDF & Email

Cette histoire toute en images, issues de photos de famille, nous raconte de façon prenante la vie de ces deux frères: Jean appelé sous les drapeaux à l’âge de 18 ans et Henri plus jeune, engagé volontaire à l’âge de 15 ans.

Henri (à gauche) – Jean (à droite)

Jean SIMONOT

Né le 9 mars 1896 à Châlons-sur-Marne (devenu Châlons-en-Champagne).

Henri SIMONOT

Né le 9 mai 1898 à Châlons-sur-Marne.

———————————————

Jean a rapporté toutes ces photos qui nous font revivre toute l’intensité de ces moments. Tous les deux participeront à la très dure “Bataille de la Somme”.

Paysage de la Champagne

La guerre est présente, mais la vie continue. Les “anciens” et les femmes travaillent. Les enfants se distraient avec peu de choses.

Jean SIMONOT combat dans Le 156èm Régiment d’Infanterie

Henri SIMONOT combat dans le 26em Bataillon de Chasseurs à pied

Note: ce reportage photographique ne montre que les images du 156èm RI

Une vie de groupe: veille, partage

Une vie de tranchée:

Jean porte le deuil de son frère.

Les armes “légères” de ce bataillon:

Les armes “lourdes” de ce bataillon:

Les dégâts matériels:

Les dégâts humains:

SIMONOT Henri sera “Mort pour la France” le 09/04/1916 à Souain-Perthes-Lès-Hurlus dans la Marne à l’âge de 17 ans.

Alors que son frère Jean SIMONOT sera décoré de la “Croix de Guerre” et aura participé pendant 4 ans et 7 mois a cette première Guerre Mondiale.

La victoire Française arrive:

Puis la vie reprend:

Jean SIMONOT se marie avec Denise LETANG. Il deviendra “Rédacteur principal au Ministère du Commerce” et sera “Chevalier de la Légion d’Honneur”.

Auteur: Gilbert SIFRE (association “Le Haillan-Généalogie-Histoire”)

 Tous nos remerciements à Ludovic SIMONOT, petit fils de Jean SIMONOT qui nous a autorisé à diffuser ces photos.

(Toute reproduction interdite sans l’autorisation de Ludovic SIMONOT. Si nécessaire, faire une demande à l’association qui fera suivre )

3 Replies to “2 frères: Jean et Henri SIMONOT”

    1. Ludovic est le premier “copain” de ma fille (ils ont même été fiancés mais non mariés) avec qui nous entretenons toujours d’excellentes relations. Je viens de terminer sa généalogie.
      Terribles ces photos… Quand on pense qu’il y est resté 4 ans !!! Bises

  1. Merci pour ces documents émouvants et qui me rappellent mon grand père qui, lui aussi, nous a laissé des témoignages de cette horrible guerre: journal de guerre et quelques photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *